Les bidouilleries de Bidouillette

Mon blog est un blog de partage, merci de me dire ce que vous en attendez, ce que vous aimez! Dans beaucoup de langues, merci m'est connu, alors dank u, thank you, dekuje, choukran, gracias, gracie d'être chez moi!

07 février 2008

Ma visite au musée!

Et voilà, personne n'avait la bonne réponse! Le musée de la dentelle ferme le mercredi, celui du chocolat, j'aime autant aller avec ma fille, celui de la gueuze (bière uniquement bruxelloise), j'en connais le patron, mon frère y a travailler et il faut aller quand il y a un brassin, tôt le matin!

J'ai donc décidé d'aller aux Musées Royaux d'Art et d'Histoire! Trajet gratuit, à pieds, entrée gratuite et même l'audiophone était gratuit, retour à pieds, gratuit, mais que veut le peuple de plus? Sinon peut-être l'entrée gratuite plus qu'une fois par mois.......

mrah2

Je file donc, avec l'idée qu'il me faudra plusieurs visites, mais enfin bon, commençons par la visite de la galerie moyen-âgeuse, gothique et renaissance de la Belgique, et là................ je ne savais pas........... je m'en suis mise plein les yeux!!!!!!! Pas tant par les reproductions religieuses que par le nombre de gobelins exposés!!!!!

Il faut que je vous dise que mon premier travail a été de tisser, ou plutôt  de lissier des gobelins, dans la dernière manufacture de gobelins de Bruxelles, chez Chaudoir, rue des Ailes!

Un gobelin, est en fait une tapisserie murale, qui servait tout à la fois de décoration dans les pièces des chateaux, des grosses maisons, mais aussi, grâce à leur texture de laine, de coton, essentiellement, d'isolation contre le froid.

Si les gobelins sont tissés sur des métiers à tisser de basse ou de haute lisse, il ne faut pas, et c'était un peu le hic dans cette exposition, croire qu'il suffit de tisser, loin de là!

A chaque changement de couleur, nous devions allez dans la caverne d'Ali Baba des laines, toutes les couleurs y étaient, principalement en laine, et coton, les autres fils, plus précieux, étant dans un autre local! Il ne faut pas oublier que tous ces fils étaient assez sensibles à la lumière, à la chaleur, donc même si ce n'était pas à proprement parlé un frigo, la pièce était toutefois bien isolée. Pour chaque couleur, nous devions avoir trois fils, le résultat couleur final étant donc donné par la combinaison de ces trois fils.

Enfin le travail en lui même, même si apparenté au tissage, ressemble plus au travail des femmes fabriquant des tapis, pourquoi? Tout simplement, parce que nous avions sous le travail, le dessin coloré du gobelin, on ne pouvait donc jamais tissé toute une ligne de la même couleur, mais le travail se faisait quasiment point par point!

J'ai donc pu admirer une fameuse quantités de ces tapisseries, réalisées essentiellement à Bruxelles, Tournai, Malines, Anvers qui étaient de grands centres de production.

Avant de quitter cette partie du musées, je suis passée devant des réalisations plus modernes, et me suis demandée si je n'y avais pas participé....... mais voilà, pour celles-là, pas de nom d'atelier, ahhhhh je vais pouvoir rêver en me disant que peut-être j'y ai fait quelques points........

Posté par Bidouillette1954 à 12:00 - Découvertes - Commentaires [5] - Permalien [#]

Commentaires

    Coool !!!! ça devait être très intéressant !!!!!!!!!

    Posté par HELENE, 07 février 2008 à 12:56
  • Tu passes ton temps à te promener ! On sent là que le printemps revient et que les vieilles douleurs vont un peu s'atténuer .
    Beaucoup diminuer ,je te le souhaite .
    Bises !

    Posté par Cerise violette, 07 février 2008 à 13:18
  • tu as du faire une très belle visite. Ca a l'air magnifique!! Bises

    Posté par akuarelle, 07 février 2008 à 19:59
  • Merci pour cette nouvelle leçon d'histoire si bien racontée. Tu m'épates d'avoir travaillé dans une manufacture. Bizzzzzz et bonne soirée.

    Posté par JOe, 07 février 2008 à 22:26
  • superbe !bon week end !

    Posté par chounette, 08 février 2008 à 19:19

Poster un commentaire